Devenir entrepreneur/se … avec un focus sur Bordeaux & la Nouvelle-Aquitaine

Entreprendre : une « activité » professionnelle désormais considérée accessible au plus grand nombre. Cette évolution des perceptions découle notamment de mesures étatiques instaurées ces dernières années. Ceci avec pour but principal de contrer la diminution de l’emploi-salarié. Cette « startup-nation-mania » (certains entrepreneurs sont aujourd’hui considérés au quasi même niveau que des stars ou que des sportifs) semble voué à durer. Mais si entreprendre était un choix de vie plus difficile qu’il n’y paraît ?




Comment, en plus, dans la métropole bordelaise trouver les appuis pour bien se lancer, … et -tant qu’à faire- pour durer ? C’est autour de ces questions qu’une quinzaine de participants ont confronté leurs points de vue lors de cette soirée sur l’économie locale, le commerce de proximité & l’entrepreneuriat sur le territoire bordelais ayant au total réuni une quarantaine de professionnels.



Pourquoi voulez-vous entreprendre ?

L’entrepreneur est une personne passionnée par ce qu’il fait ( « au point de consacrer une partie de sa vie à de la compta ; ou pire : de chercher à entrer en contact avec l’URSSAF 😱 ». Il désire d’abord vivre de son savoir-faire ; sans forcément avoir le désir de créer des milliers d’emploi … ou d’adhérer au MEDEF. Il souhaite bien souvent en premier lieu trouver son équilibre entre vie professionnelle et vie privée ☯ ; sans forcément totalement sacrifier le second au profit du premier.



Vous souhaitez créer votre boite à Bordeaux ?
Découvrez comment par ici

Taillez votre posture

Devenir « indépendant » revête en premier lieu un état d’esprit, des valeurs (les fameuses valeurs !) une envie de travailler pour soi (et avec soi : vous avez intérêt à vous supporter 😼 !). Cela passe par la nécessité, inévitable, de se confronter à ses capacités de négociation & d’auto-responsabilisation … mais aussi à ses craintes et ses limites : « vous ne serez plus jamais tout à fait le même, mais en sortirez davantage confiant ».

Entreprendre c’est donc un cheminement de soi … mais également bien souvent une nécessité de faire évoluer son offre et ses envies face aux réalités et contraintes du marché ( « votre offre et votre quotidien ne seront pas exactement ce que vous aviez imaginé ») . Il est important que vous définissiez votre propre (et haute) ambition … car personne ne viendra vous donner l’approbation ou vous fournir le costume à enfiler 👔.





Qu’entreprendrez-vous ?

Entreprendre ce n’est donc pas uniquement le choix d’un statut et d’une forme juridique (une question sur laquelle bloque, souvent, à tort, certains porteurs de projet). Il ne suffit pas de s’immatriculer et de créer son joli logo pour croire que votre projet va cartonner ! L’important est de définir la raison d’être de l’organisation que vous développerez.

Dites-vous bien que l’échec fait partie de la réussite (et peut même être un préalable) … à conditions de savoir tirer des enseignements de ses erreurs (et pas juste de faire des erreurs ; tel un raccourci facile que l’on entend parfois). Il faut savoir rapidement dépasser l’échec pour rebondir, reprendre sa route avant de s’enfoncer dans des efforts infructueux ou des pistes sans débouchés.

Le chef d’entreprise porte une vision : la sienne (et c’est déjà pas mal 👁‍🗨 !). Un entrepreneur efficace doit calculer les risques pour faire ses choix, anticiper (notamment les emmerdes 💩 – ô combien nombreuses) et savoir prendre des décisions avec courage (et sans regret : ça ne sert à rien 😿 !). L’essentiel c’est de garder votre motivation intacte (entretenez-là 🧠) et votre capacité, quand les choses, ne vont pas à se rappeler pourquoi vous avez choisi de vous battre (ces piqûres de rappel seront un bon moyen pour garder le cap dans la tempête ⛵🧭).


Concernant l’organisation de votre emploi du temps, il vous faudra trouver l’équilibre entre développer votre offre de fond (votre technicité / expertise) et déployer votre approche commerciale & marketing (dont le fameux réseau, tant à la mode de nos jours ! Parfois trop ?), … « Si votre offre est totalement finalisée quand vous vous lancez c’est que vous êtes passé à côté de votre marché. Et si vous n’avez pas de concurrent c’est peut-être parce qu’il n’y pas de marché suffisant » .

Entreprendre c’est se lancer dans un marathon au parcours incertain ↩, une aventure périlleuse à l’issue inconnue. Attendez-vous donc à devoir cravacher les premières années (quitte, en guise de sacrifice, à réduire fortement vos vacances) … et à ne pérenniser votre structure qu’au bout de quelques années. « Les caps des 3 et 5 ans sont des passages assez révélateurs qui montre la bonne santé de votre structure (sous-entendu : votre capacité à dégager durablement des revenus suffisants par rapport à vos efforts). Sachant que 90% des start-up n’atteigne pas cette longévité » ⚰.





Pourquoi et par qui vous faire accompagner ?

Le créateur d’entreprise doit savoir rompre l’isolement, sortir de sa fameuse zone de confort 🛀 pour aller à l’encontre de nouvelles personnes 🤝. C’est indispensable à votre survie ! « Des données prouvent en outre que les entrepreneurs accompagnés ont des chances de réussite bien supérieures aux autres » (si, si !).


D’autant que sur la métropole bordelaise l’offre d’accompagnement est pléthorique : couveuses, incubateurs, accélérateurs, pépinières, coopératives d’activités & d’emploi (CAE), portage salarial, associations, …

Nous vous conseillons d’aller rencontrer plusieurs structures pour : d’abord voir celle dans laquelle vous vous sentez le plus en phase, pour y comparer le coût et le niveau d’accompagnement, y évaluer leur possibilité en terme de réseau, de connaissance des acteurs & problématiques relatives à votre domaine d’activité, l’affinité avec votre accompagnant (cela vous sera bien utile quand celui-ci aura à vous remonter le moral lors de coup de blues 🤧), la marque de leur machine à café, …


Se faire accompagner c’est avoir la possibilité d’échanger sur les points critiques de votre Business Plan et Business Model, en toute bienveillance. L’accompagnateur (ou le parrain, car cette solution existe aussi) doit être capable de vous aider à vous structurer (sans faire à votre place !), à prendre de la hauteur et vous mettre en relation avec les personnes qui vous aideront à faire avancer votre projet. Il est primordial d’être en totale confiance avec lui/elle. Fiez-vous pour cela à votre intuition et votre ressenti 👃, et pas juste à l’avis des autres.



S’imposer plutôt qu’imposteur

Le syndrome de l’imposteur (une croyance limitante 🚧 ?) est plus fréquent chez les femmes (conditionnement social ?) 🙅‍♀ : il se matérialise le plus souvent par le fait de ne pas se sentir légitime dans sa posture ; d’éprouver des difficultés à vendre son offre au juste prix à son client , à lui imposer ses besoins et échéances ; …

Pour y remédier il est possible de contextualiser la situation en utilisant des arguments tangibles. A l’issue de quoi, si votre client comprend pourquoi vous lui imposez tel ou tel choix, et ce qu’il en retirera : il l’acceptera 📈




Conseils à toi : madame entrepreneuse (et entreprenante 🤸‍♀ !)

🔹 Faire du réseau commercial (pas juste relationnel !)
🔸 Etre proactive (pas suiveuse)
🔹S’autoriser à être ambitieuse (pas juste réaliste 😉)
🔸 Prendre confiance en soi (et en ses capacités)
🔹 Accepter sa peur et l’affronter (pas juste la ranger sous le tapis)
🔸 Avoir un mentor qui a une connaissance du marché (pas juste des bonnes copines pour vous réconforter … ou des « conseilleurs qui ne sont pas les payeurs)
🔹 S’autoriser à réussir (et à s’en féliciter 🍾)
🔸 Etre acteur de la solidarité entre femmes (aidez autant que vous l’avez été 🤗 … ou que vous auriez aimé l’être)

En fait, ces conseils sont également valables pour toi monsieur 🚻



  1. Vous avez des remarques (positives comme négatives) par rapport à cet article ? Des complément à y ajouter ? N’hésitez pas à le commenter ! … Et à nous envoyer vos propres articles que vous aimeriez voir publié !

    Consultez également le compte-rendu de la Table spéciale « emploi » avec de précieux conseils pour favoriser vos chances de recrutement à Bordeaux & en Gironde : http://cacgironde.fr/creer-entreprise-bordeaux-metropole-gironde/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.