Elle a eu une idée, qu’elle a transformé en projet et financé !

Caroline Colbeau-Justin s’est lancée dans l’aventure entrepreneuriale il y a presque 2 ans. Elle crée Eclosion Store, une boutique e-commerce à destination des futurs parents. Elle y proposera demain une offre inédite autour d’innovations Made in France et d’articles sélectionnés pour annoncer, célébrer, dorloter et contribuer au bien-être des futurs-parents. Au cœur de cette offre, un produit phare qui fait l’objet d’un dépôt de brevet : le Matelas ECLOSION ®: un matelas Made in France Haute résilience et convertible durant chaque grossesse.

Elle a accepté de partager avec nous son expérience de recherche de fonds sur une plateforme de crowdfunding, lancée en juin 2015.

 

 financement projet crowdfunding

 

 

Caroline, quelle était ta problématique quand tu t’es orientée
vers le crowdfunding ?

Cela tient en une phrase : pouvoir convaincre plus facilement les autres organismes de financement. Le crowdfunding a été pour moi une façon de faire parler le marché et de favoriser un bon accueil par les  banques et autres organismes (CCI, Prêt Nacre, etc..)

Quelle a été ta démarche lorsque tu as décidé de lancer
une campagne de crowdfunding ?

Je t’ai rencontrée (Caroline Cantel), et tu m’as aidée à structurer la partie financière de mon projet. Nous avons évalué les besoins, et déterminé les sources de financement possibles, puis nous avons défriché les offres de plateformes de collecte. Nous avons choisi une plateforme reconnue, Kisskissbankbank, permettant le don avec contrepartie. Sa notoriété nous a semblé plus rassurante quand on teste pour la première fois, nous avons pensé qu’elle nous apporterait plus de visibilité.

Enfin nous avons regardé comment étaient construites les collectes à succès et organisé notre démarche en fonction des bonnes pratiques que nous avions identifiées (réalisation d’un dessin animé support, rédaction du projet mettant en avant les porteurs…).

Quels étaient tes besoins ?

Des finances, du temps et des bons conseils : propriété industrielle, fabrication industrielle, R&D avec des esprits ingénieux, financement et caution. Savoir comment je peux développer mon projet sans me mettre en danger. Ce qui me permettra surtout de donner vie à ce projet, c’est le soutien des fabricants, gérants de PME exclusivement, qui croient en moi et qui m’offrent de leur temps et de leur savoir-faire pour m’aider à faire aboutir le produit.

Quels seraient tes conseils pour un entrepreneur qui se lance
dans une campagne de crowdfunding ?

Sachez que vous ne pensez qu’à ça pendant 1 mois et qu’il y a du stress ! Sachez aussi qu’une fois la collecte réussie si vous y arrivez, vous avez un mois supplémentaire de boulot pour faire des colis et remercier vos contributeurs.

Prévenez vos proches. Prévenez votre entourage que vous allez les racketter au départ et que sans eux, l’étape premier cercle ne sera pas dépassée.

Trouvez des contreparties qui soient vraiment intéressantes, qui plaisent et faciles à réaliser.

Trouvez des relais de communication avant de lancer votre collecte : blog/presse papier en amont pour qu’ils parlent de votre collecte au bon moment. Un article après la fin de la collecte n’a plus d’intérêt.

Quels sont selon toi les écueils à éviter ?

Sachez qu’il y a deux types de collectes avec contreparties  et tenez-en compte :

  • Celles où vous pré-vendez votre futur produit accessible en terme de prix : ex un CD que vous enregistrez, des nouvelles baskets… La visibilité est essentielle, beaucoup d’inconnus participent si le produit plaît. Cette collecte est plus simple car elle vous permet de lancer votre première production. Votre produit doit être manufacturable rapidement.
  • Celles comme la mienne ou votre futur produit est assez cher ou pas dispo immédiatement et/ou vous devez offrir d’autres contreparties : c’est surtout votre entourage et son cercle qui seront vos contributeurs. Les inconnus participeront de façon très symbolique. Ne fixez pas un objectif trop haut.

Quelle est ta prochaine étape ?

Grosse étape : finaliser l’industrialisation de mon produit phare et le faire passer au banc des tests avant marquage CE.

Finaliser la création de mon site internet et préparer la campagne de communication.

 

 

 

Pour tous ceux que cette aventure intéresse ou qui veulent lui adresser un clin d’œil : mettez un like sur la page Facebook ECLOSION STORE et vous serez informés en direct des prochaines aventures et de l’ouverture de la boutique !

 

 Echanges avec Caroline Colbeau-Justin créatrice d’Eclosion Store
Article rédigé par Caroline Cantel – Bénévole au CAC33

 

Et pour tout savoir sur l’atelier #33 du 30 mars 2016 « j’ai une idée, j’ai un projet, comment le financer ? », consultez le programme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *