Expertises externes : quelle valeur ajoutée pour l’entreprise ? (1)

 

Constat : Les entreprises et les consultants ne parlent pas le même langage, raison pour laquelle ils ont tant de difficulté à se comprendre. Un exemple : les consultants parlent de « découvrir le besoin » là où le dirigeant de PME pense « trouver une solution à son problème ».
Pourtant, ces 2 sphères n’ont qu’une seule et même préoccupation : que les entreprises se développent et prospèrent.

 

Quel est l’intérêt pour le dirigeant à faire appel à un consultant ?

  • Expertise métier en dehors du « cœur de métier » du dirigeant,
  • Opérationnel immédiatement ; c’est un gain de temps (et d’argent),
  • Œil et vision externes (objectivité),
  • Apport d’expériences différentes acquises dans d’autres secteurs d’activité, d’autres entreprises, …
  • Maturité du consultant, sur qui le dirigeant va pouvoir s’appuyer en période de doutes.

Le maître mot dans cette relation est la confiance, qui doit permettre au consultant de s’autoriser à dire au dirigeant que son projet n’est pas viable ou qu’il est prématuré.
Cette posture externe et bienveillante peut également lui permettre de passer des messages aux équipes que le dirigeant ne veut pas, ne sait pas ou ne peut pas transmettre lui-même.

Conclusion

Les Valeurs (du consultant) créent de la VALEUR (en entreprise).

« La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent »
(Albert Einstein).

par Catherine Rivard, Manager-Coach
http://www.neocoach.fr/