La Presse dans tous ses états ! (3)

 

Presse écrite et réseaux sociaux : complémentaires ou concurrents ?
En premier lieu, il faut différencier les réseaux sociaux grand public (Facebook / Twitter) de ceux du monde professionnel (LinkedIn / Viadeo / Xing).

 

Dans le débat qui nous préoccupe, les générations attachées au papier subsisteront car celui-ci permet une information de fond alors que le digital présente un contenu instantané multicanal. Ce contenu peut être utile lorsque la presse est muselée (ex : élections, crises arabes, etc.) mais pose le problème de la véracité de l’information, de son tri et de sa mémoire.

On peut dire cependant qu’il n’y a de concurrence qu’entre médias de même nature (numérique ou papier). Par exemple, les quotidiens gratuits fonctionnent bien alors qu’ils sont disponibles sur la toile. En effet, ces supports s’adaptent au lecteur par le fait qu’ils soient gratuits, synthétiques et accessibles. Ils permettent une première « prise en main » rapidement approfondie par d’autres supports.

Nous évoquons parallèlement la démocratisation des sources d’information et du journalisme en soulignant que l’AFP (Agence France Presse) utilise également Twitter. Ceci entraîne une simultanéité des informations entre le journal et le grand public. L’internaute devient acteur et diffuseur de ces informations. Certains blogueurs ont d’ailleurs plus d’écho que les journaux. D’où l’apparition de quelques dérives comme de fausses rumeurs ou des campagnes de dénigrement.

Nous constatons qu’internet n’autorise pas le droit à l’oubli ni au mensonge. De sorte que la gestion des crises par les entreprises sur les réseaux sociaux est très forte pour éviter les effets « boule de neige ».

Il apparaît néanmoins que la presse écrite reste la plus crédible et demeure la référence car elle est encadrée par la loi. Elle diffuse une information vérifiée et recoupée contrairement au caractère incontrôlé des médias sociaux.

Nous concluons par le fait que la presse écrite et les réseaux sociaux ne remplissent pas la même fonction et sont complémentaires. La concurrence existe tout de même s’il y a un mélange des genres. Le changement de génération poussera au passage tout numérique dans un futur qui se rapproche.

H.G. & N.I.