RSE : l’entreprise durable #1

La RSE est pour vous un acronyme bien mystérieux ? Vous en avez entendu parler mais vous ne voyez là qu’un effet de mode de plus, bien loin de vos réalités ? Laissez vos suppositions de côté en participant à notre 31e atelier ! En attendant d’évoquer ensemble les nombreuses pratiques en la matière, nos intervenants vous sensibilisent dès à présent à ce sujet : Pascale Geslain Vandenberg, Consultante associée Développement Durable et RSE chez Alteractive, nous apporte son éclairage.

 

Pascale Geslain
1/ La RSE (Responsabilité Sociale ou Sociétale des Entreprises), qu’est-ce que c’est ?

C’est la contribution des organisations (entreprises, collectivités) au Développement Durable. Elle permet de remettre en question les pratiques des organisations qui s’y engagent à différents niveaux  (réduction des risques aux niveaux environnemental et social, qualité du dialogue social, rapport de l’organisation avec le territoire, attractivité pour les  nouveaux salariés, etc.). En effet, toute organisation, petite ou grande, a un ancrage territorial et des impacts, positifs ou négatifs, sur le développement local du territoire sur lequel elle est implantée. La RSE, c’est la prise en compte des effets de ses décisions et activités sur la société civile.

 

2/ Avec la RSE, c’est l’avènement de l’entreprise citoyenne et une nouvelle vision de l’économie ?

Oui, car un chef d’entreprise est avant tout un citoyen, tout comme le sont ses salariés et la majorité de ses parties prenantes. La RSE est une question de bonne gouvernance, de bonne gestion. Selon sa taille, l’organisation a à répondre à des obligations réglementaires mais doit également tenir compte des besoins et intérêts de ses parties prenantes.

 

« ouvrir d’autres portes, d’autres modes de pensée et de fonctionnement »

 

Par ailleurs, la Responsabilité Sociale est une démarche de progrès qui s’inscrit dans une approche globale de l’organisation. Il s’agit d’une démarche holistique, de l’achat de prestations responsables à des fournisseurs à la proposition de produits non nocifs pour l’environnement et les consommateurs, en passant par l’attention portée aux conditions de travail des salariés. La RSE invite à sortir de l’économie traditionnelle pour que l’entreprise trouve un mode de développement plus vertueux. C’est ouvrir d’autres portes, d’autres modes de pensée et de fonctionnement, tout en faisant que l’humain reste central car c’est le premier capital de l’entreprise.

 

3/ Comment définir les actions qui doivent être prioritaires en matière de RSE ?

La hiérarchisation des actions dépend bien entendu du secteur d’activité et des problématiques de l’entreprise. Il est nécessaire de faire un diagnostic, qui peut être réalisé sur la base de l’ISO 26000 qui donne un cadre de comportement à tout type d’organisation, quels que soient sa taille et ses domaines d’actions.

 

4/ Quelle(s) action(s) simple(s) une petite entreprise peut-elle mettre en place pour se lancer dans une démarche RSE ?

Il faut qu’elle agisse là où ses impacts sont les plus importants, comme s’attaquer à son impact environnemental si le transport et l’énergie sont des postes essentiels. Elle peut également s’engager dans des actions volontaristes comme l’égalité professionnelle hommes-femmes, la mixité, le bien-être. Ce sont des actions simples et peu coûteuses.

 

> D’autres perspectives pour l’entreprise grâce à la RSE, en images et en un clic

 

Quelques mots sur Pascale Geslain Vandenberg

En charge du développement de la société de service et de conseil Alteractive en Aquitaine depuis 2012, Pascale accompagne et forme les organisations au développement durable et à la responsabilité sociale. Elle a travaillé durant 8 ans au sein de l’ONG PlaNet Finance (aujourd’hui Positive Planet), en qualité de directrice des programmes dédiés à la microfinance et à l’environnement. Elle a également plus de 18 ans d’expérience en gestion de projet. 

 

interview réalisée par Florence Charrier-Nicou


Rejoignez-nous à présent pour « La Grande Soirée de la RSE  – dans l’entreprise et en dehors : la Responsabilité Sociétale à portée de tous ? », mardi 3 novembre de 19h à 22h au nouvel espace de co-working de La Poste Nomade, 39 rue du Château d’Eau à Bordeaux. Vous prendrez ainsi part aux discussions des trois tables suivantes :

> Implanter la RSE dans mon entreprise
> Mon entreprise investie dans la vie de la Cité

> Communication et RSE

> Pour vous inscrire, c’est ici

atelier_CAC33_Responsabilite_societale_entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *