Acte 32 – « L’uberisation de la société » : 2/2/16

AirBnb n’a pas hôtel, Uber n’a aucun chauffeur, Blablacar aucun réseau de transport, …
Ce sont pourtant les nouveaux géants que tout entrepreneur en herbe rêve d’imiter tant leur réussite semble simple et durable.

Le CAC33 a décidé, pour son 32ème atelier, de s’attaquer à un sujet d’actualité, qui prêtera fortement à débat tant il bouleversera l’activité de bon nombre d’entre-nous : « L’uberisation de la société », (parfois appelée « Economie collaborative », mais ce terme ne signifie pas tout à fait la même chose).

  • Economie collaborative / participative et uberisation : quelles différences ?
  • Quels ingrédients composent ces modèles de mise en relation ?
  • Création de richesse ou optimisation de la production existante ?
  • Ces nouveaux usages numériques détruisent-ils plus d’emplois qu’ils n’en créent ?
  • Mort de l’emploi salarié, banalisation de l’indépendance professionnelle, rupture ou mutation du modèle social français ?
  • Qu’est ce que le Compte Personnel d’Activité ? Que change-t-il à nos carrières ?
  • Réduction des coûts par la mise en concurrence des ressources humaines et la baisse des dépenses de distribution : jusqu’à quel point ?
  • Entreprises de l’uberisation : quels nouveaux services pour réellement se démarquer sur la durée ? Quels seront les prochains secteurs impactés ?
    Comment appliquer les mêmes recettes pour créer du business ou juste mettre un peu de beurre dans ses épinards ?
  • Comment les artisans peuvent se réapproprier la commercialisation de leur offre et de leurs services en tenant compte de ces nouvelles opportunités de consommation ?
  • Quelles nouvelles formes hiérarchiques et de collaboration en entreprises et entre entreprises ?

 

Reservez ICI votre place

uber_bordeaux

 

C’est ce menu que le CAC33 vous a concocté pour sa soirée du mardi 2 février, de 19h à 22h.

Rdv à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Région Aquitaine : 46 Rue Général de Larminat à Bordeaux

Billet en vente ICI

Chambre_Metiers_Artisanat_region_aquitaine_Gironde


6 experts locaux, répartis en 3 binômes complémentaires et traitant chacun d’un sous-thème différent, seront présents pour prodiguer leurs conseils et partager leurs expériences.

Chaque binôme passe 30 minutes à chaque table. Tous les participants (8 à 10 personnes par table) échangeront donc avec les 3 binômes.

 

Parmi les intervenants présents :
¤ Antoine Chotard – Chef de projets Transformation Numérique à Aquitaine Développement Innovation
¤ Sebastien Chenot ‎- Chargé de Développement Economique à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat
¤ Frederic Petit – Dirigeant-fondateur Elise Atlantique
¤ Ronan Raffray – Professeur de droit privé à l’Université de Bordeaux.
¤ François Naud, cofondateur de la start-up co-rider.fr
¤ Mathieu Allouche, cofondateur et CEo de l’entreprise shoot4me


Les 3 sous-thèmes des binômes pressentis
:
– 1 binôme de startups surfant sur ce phénomène de l’uberisation / économie collaborative, intitulé « Entrepreneurs locaux de la consommation participative ».
– 1 binôme, plus critique, abordant les conséquences sociétales (du point de vue des travailleurs, en terme législatif, …), intitulé « Nouveaux modèles sociaux, sociétaux et législatifs ».
– 1 binôme plus axé sur les changements induits, au sein des entreprises, par ces nouveaux mode de business (et notamment en terme d’offre et de transformation numérique), intitulé « Innover et évoluer pour s’adapter ».


typolab_bordeauxA noter, en introduction de cet atelier, l’intervention de Tiana Castelneau qui nous initiera à la Facilitation graphique.
Des étudiants de l’IUT MMI se chargeront ensuite de réaliser des SketchNotes durant cette soirée.

 


Tarif (pour le cocktail-réseau) :
5€ pour les adhérent CAC33 / 10€ pour les non-adhérents

 

Reservez votre place

 

En attendant, rejoignez-nous pour partager vos idées sur notre page Facebook

  1. Tout d’abord merci à Jérémy pour son commentaire.
    Et bonjour Daïd et merci pour ta question.

    Daïd,
    J’aurai tout d’abord pu te répondre qu’en tant que citoyen, consom’acteur et initiateur de la plateforme Et si on s’engageait je m’intéresse à ce sujet depuis pas mal de temps et suis attentif à l’évolution du collaboratif .
    J’ai par ailleurs organisé il y a quelques mois au Node une conférence sur le Numérique et le Collaboratif : Impact Social ou Social Business lors de la semaine anniversaire d’Aquinum.

    Je peux désormais ajouter que j’effectue actuellement une mission de consultant pour un cabinet de conseil bordelais dont le contenu est très lié à l’ubérisation de la société…

    J’espère avoir répondu à la question. Bonne année à tous

    • Merci Emmanuel pour cette réponse qui éclaire ma lanterne. Je ne doute pas donc, vu ton parcours, que tu fais bien la distinction entre économie collaborative et business model inspirés de Uber . Cette matinée du 29 promet d’être intéressante.
      Bien cordialement,
      Gilles

  2. François Nau interviendra au sein lors de notre binôme d’Entrepreneurs locaux de la consommation participative lors de cet atelier. Co-fondateur et CEO de co-rider.fr (plateforme de co-voiturage qui met en relation des amateurs de sports de glisse), il répond dès maintenant à quelques questions pour nous expliquer les particularités de la route qu’il a choisi : http://cacgironde.fr/covoiturage-co-rider-economie-collaborative

  3. Frédéric Petit, dirigeant fondateur d’Elise Atlantique et intervenant lors de cet atelier dévoile quelques unes de ses réflexions sur les liens possibles entre Economie collaborative et Economie Sociale et Solidaire : « ce qui m’interpelle aujourd’hui, c’est cette sémantique du collaboratif, sur laquelle on va greffer une dimension sociale qui n’a pas lieu d’être, me semble-t-il, pour certaines activités. Pour valider une démarche sincère, je trouve qu’il faudrait plus communiquer sur l’utilité sociale, l’impact social de ce service, au-delà de la relation ». Lire la suite : http://cacgironde.fr/nouvelle-economie-collaborative-participative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *