Visible professionnellement ! Jusqu’où ? (2)

 

Comment se rendre visible professionnellement ? Quelles sont les limites ? La communication a été identifiée par tous comme nécessaire. Plusieurs outils de visibilité ont été identifiés :

 

  1. Le Web
  • Réseaux sociaux : Viadeo, LinkedIn, …
  • Sur les réseaux sociaux, et plus généralement sur internet, l’information est très peu protégée.
  • De plus en plus d’entreprises effectuent au préalable des recherches sur leurs futurs partenaires, fournisseurs, clients,… qui peuvent parfois porter préjudice aux personnes dont le profil est consulté.
Il est donc nécessaire d’apprendre à contrôler les informations que l’on divulgue. Pour vérifier les données facilement consultables, on peut dans un premier temps effectuer des recherches sur son propre profil en tapant comme critères son nom, prénom, et regarder les informations qui en ressortent. Attention à ce que l’on dit. Les informations peuvent être trouvées par des intermédiaires (relations indirectes).
– Mais il n’y a pas que les images, il y a aussi les propos.
– Informations contrôlées : par soi-même, et incontrôlées : par les autres.
– La communication peut être contrôlée par les entreprises ; des contrats sont alors prévus à cet effet.
– Autres types de communication web : site internet de l’entreprise, pages jaunes, mailing…
  1. PLV, rencontres physiques, téléphone, affichage, porte à porte, radio, TV, logos, salons, forums, bouche à oreilles, …
  • Quelque soit le type de communication que l’on utilise, il est nécessaire de prendre en compte les délimitations réglementaires.
  • Certaines professions n’ont pas accès à tous les modes de communication (ex : experts comptables).
  • La communication écrite est à double tranchant. En effet, les consommateurs font leur choix en fonction de ce qui est communiqué. Il faut donc être vigilant notamment par rapport à la cible que l’on souhaite toucher.
  • La notion de Marketing provocation a également été abordée.
Les échanges ont enfin abouti à la conclusion suivante :
« Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est que l’on parle de moi. »
Léon Zitrone (désolée pour Oscar Wilde ^)
L.A.