La formation professionnelle pour cultiver les compétences (1)

 

Il ne faut pas choisir une formation sans y trouver un intérêt professionnel, qui peut être une remise à niveau ou une nouvelle orientation professionnelle, dans la même structure ou dans un autre secteur d’activité.

 

La formation peut être diplômante, mais surtout qualifiante ! Les responsables, tout comme les principaux bénéficiaires, doivent déterminer le besoin réel d’une formation, lors d’un entretien individuel par exemple.
Les différentes structures ne sont pas logées à la même enseigne en ce qui concerne l’accès à la formation. Pour définir l’axe d’une formation, il faut appliquer une réelle stratégie et, dans la plupart des cas, elle sera prise en charge par le DIF (acquis par le salarié) ou par le CIF (demande faite par le salarié auprès de sa Direction).
Il est important de bien choisir l’organisme de formation, afin que celle-ci soit la plus bénéfique possible. De nos jours, les entreprises font souvent abstraction de la formation pour des raisons de coût. Cet investissement sur l’humain n’est pas non plus une priorité pour certains. Pour un individu, il est important de se former pour acquérir une valorisation de soi, augmenter sa rémunération ou pouvoir prétendre à une mobilité hiérarchique. La quête de formation relève aussi de l’héritage donné par les parents, qui sont les premiers formateurs de la personne.

 

— Par Florence Clay